Quoi de plus désagréable que d’entendre le bruit d’un compresseur à piston à longueur de journée, semaine après semaine. L’impact d’un bruit répétitif est très dommageable pour la santé auditive des travaillaurs. Bonne nouvelle, un compresseur silencieux, ça existe.

Beaucoup d’entreprise n’ont pas de salle spécialement conçue pour accueillir les équipements bruyants.  On le placera, plus souvent qu’autrement, dans un coin ou sous les marches d’escalier pour ne pas nuire à personne. On le retrouvera aussi sur une mezzanine, ce qui provoquera des vibrations indésirables.

Il existe sur le marché, un compresseur à piston silencieux, moins bruyant qu’un séchoir à cheveux. Les décibels de ce compresseur varient entre 62 et 68 décibels, ce qui est très peu lorsque l’on fait le parallèle avec 60 décibels quand vous êtes à l’intérieur d’une voiture. Oméga conçoit la série NCSE silencieuse, un compresseur à piston installé dans un cabinet isolé monté sur des ressorts anti-vibrations, une machine exceptionnelle. Chaque appareil est équipé d’un panneau de commande, d’un compteur horaire et d’un mécanisme d’arrêt de bas niveau d’huile.

Voyez ici d’autres spécifications et le document du manufacturier : https://www.airspec.ca/compresseurs-omega/compresseurs-industriels-omega/compresseurs-omega-serie-silencieuse/

L’entretien d’un compresseur à piston est beaucoup plus simple qu’un compresseur à vis et beaucoup plus économique autant à l’achat qu’à l’entretien, c’est aussi le cas pour le compresseur silencieux NCSE d’Oméga.

____

« Au Québec, plus de 400 000 travailleurs et travailleuses sont exposés à du bruit excessif dans le cadre de leur travail. D’ailleurs, selon Statistique Canada, 42% des Canadiens âgés de 16 à 79 ans ont déjà travaillé ou travaillent dans un environnement jugé bruyant. De ces personnes exposées, seulement 22% utiliseraient couramment des protecteurs auditifs et 39% n’en utiliseraient jamais. » Source : Lobe, 2020.