Comment organiser une salle des compresseurs ? Que ce soit en raison de sa vétusté, de son sous dimensionnement ou carrément d’une panne définitive, changer un compresseur ne se fait pas si souvent dans la vie d’une entreprise. Mais quand cela survient ça n’est jamais le bon moment ! « Ben là, j’ai vraiment pas l’temps !!! ». L’installation de la nouvelle machine se fera donc toujours dans la précipitation. Pourtant, c’est une vraie occasion de revoir l’implantation de son local et peut-être de le repenser différemment. Dans ce petit exercice, Je vais tenter de vous résumer quelques bons trucs à retenir afin de bien commencer les choses dans votre atelier.

Où implanter mon compresseur sur le réseau d’air ?

Avant toute chose il faut se poser la question de savoir si la localisation de votre ancien compresseur correspond toujours à votre façon actuelle, ou future, de travailler. En effet, si l’emplacement a pu être bien situé dans le passé… du temps de papa, il est fort possible qu’après de nombreuses années la géographie de votre bâtiment ait pu changer. Cela s’est peut-être fait au gré des différentes extensions qui auraient pu suivre l’accroissement de la production… C’est probablement le bon moment de lister vos projets : Nouvelle ligne de production ? Nouvelle cabine de peinture ? Projet de construction d’une annexe ? Et bien d’autres possibilités qui pourraient interférer dans un avenir proche. On a déjà évoqué précédemment l’idée que le plan du réseau d’air comprimé était capital dans la bonne distribution de cette énergie. Mais il ne faut pas oublier non plus que la position du compresseur par rapport à cette ligne est également très importante. Le compresseur, c’est un peu la tête de la structure qu’est le réseau… et en général une tête est toujours placée au sommet central du corps…

Lire la suite sur Topring

Comment organiser une salle des compresseurs