L’erreur fatale !

Les 5 causes de la chute de pression et leur remède. Lorsqu’on parle « air comprimé » avec les responsables d’atelier, les directeurs techniques ou encore les responsables maintenance, on entend très souvent la même réflexion :

« En bout de réseau nous ne parvenions pas à conserver suffisamment de pression (PSI) pour travailler. Alors on a augmenté la pression de l’air comprimé ».

Ça c’est une erreur, ça ne marche pas ! Mais pourquoi ?…

La compression de l’air

L’air comprimé résulte d’une augmentation mécanique de la pression d’air au départ : l’air ambiant ou pression atmosphérique. La machine, le compresseur, va concentrer autant de volumes d’air que nécessaire dans un seul de ces volumes. Plus on concentre de volumes, plus la pression est forte. Cet air sous pression, appelé air comprimé, est ensuite propulsé dans une canalisation et sera disponible tout au long du réseau d’air. Différents procédés de compression existent sur le marché (pistons, vis etc.), mais le principe de base reste toujours le même : plus on aura besoin de pression, plus on devra cumuler d’air dans un seul et même volume.

Les 5 causes de la chute de pression

Une fois comprimé, l’air est donc envoyé dans la canalisation et acheminé ainsi jusqu’au raccord ou sera connecté l’outil pneumatique. Dans l’idéal, tout va bien, mais la réalité vient souvent imposer ses contraintes… Si on prend le temps de bien suivre le fil de cette canalisation, on va très vite en voir les défauts. Pour bien comprendre le phénomène, nous allons suivre pas à pas notre canalisation et en relever les problèmes !

1. Les fuites

Les fuites, facilement repérables (du moins pour les plus importantes) grâce à leur sifflement…

— Lire la suite —

Les 5 causes de la chute de pression et leur remède